LUI.

LUI .

Le bruit sourd des explosions d'obus, le sifflement des balles , le craquement des murs sous les chocs d'acier , mille mordeaux font une pluie mortelle , des vagues de terre s'écrasent sur le corps des hommes encore  debout, puis ils disparaissent dans un mélange de briques , de terre , mortel pieux de bois qui dans sa lancée involontaire vient transpercer un corps déjà inerte , la couleur de l'uniforme ne compte pas , c'est la mort qui choisit , la mort elle est là. Dans ce qui était un cimetière ,moi Jésus je suis arraché de ma croix , la mitraille a joué son rôle, faire des  victimes ,moi qui suis une victime depuis des siècles de la furie des hommes . Partout sur le front je suis un martyr ,l 'image du sacrifice . Pour la paix d'un peuple , des millions de voix m'ont demandé pardon ou pitié ,hélas , la folie des hommes ne me donne pas de choix . J"ai été mutilé , brisé par ces hommes , puis pris comme protecteur , là , près de toi , bien sur ma croix ,vois-tu  comme moi ces  couleurs de sang qui rendent à cette terre notre impuissance devant la folie des hommes . Père , que pouvions-nous faire ? .........herve lemaire;

 

LUI

 

 The noise rises from explosions  of shells , the whistling of bullets , the crackle of walls under the shocks of steel , one thosand pieces make a mortal rain ,waves of ground crash on the bodies of the still standing men , then they disappear in a mixture of bricks of ground , mortal pious of wood which in its involuntary thrown comes to pierce an already sluggish body , the color of the uniform does not count , it is the death which chooses , the death is there. In what was a cemetery , me Jesus I am  torn away from my cross , the grapeshot played its role , to make victims , me who am a victim for centuries of the fury of the people .Everywhere on the forehead I am a martyr , the image of the sacrifice. For the peace of people , millions of voices apologized to me or pity ,regrettably ,the madness of the does not give me of choice . I was mutilated ,broken by these people , then set as a protector , there , near you , indeed on my cross ,you see as me these color of blood which prove in this ground our helplessness in front of the madness of the people . Father , whom could we do ? .........  herve lemaire

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.