" O " CANADA .

"O" CANADA .

J' ai le dos tourné aux champs de bataille ,ces jardins de la mort , qui ne donneront de récoltes que des restes parfois rendus à leurs familles , elles  qui durant des jours ont vécu  dans l'espoir de revoir celui qui  leur a dit " à bientôt "  , ces champs ou des croix de bois sont  le fruit de la folie des hommes. Je ne veux plus regarder cette terre labourée par les obus et mitraillée , éventrée d'explosions , nourrie de sang et de chair . Sur cette plage , mes pleurs vont dans le reflux des vagues vers cette terre de mon CANADA  qui a donné tant d'hommes souvent trop jeunes pour pourir. mes larmes salées comme l'eau de cette mer ne pourront jamais rendre à mon pays ce que de l'acier , et les hommes de pouvoir , dans leur vanité ,sont surpris dans la fleur de l'âge . C ' est la mort dans l'âme , couverte d'un linceul , que mon regard se dirige vers cette étendue d'eau qui n'est qu'une mer de larmes : CANADA , ta mémoire restera sur cette terre  tant que le sel des larmes et la mer auront à  jamais effacé le sang que la terre a bu ........herve lemaire .

 

 

have the back turned in battlefieds , these gardens of the death , which will give harvests only rersts sometimes returned to their families , them who for days lived in see again the one  who said to them " see you soon " , of these fields where wooden crosses are the fruit of the madness of the men . I  dont'want to look any more at this ground , ploughed by blood and by flesh . On this beach my tears go to the ebb of the vague towards the homeland , my  CANADA , which gave so many often too young people to die . My tears salted as the  water of this sea can never return to my country that some steel , and the men of power , in their vanity , are surprised in the prime of life . It is with a heavy heart , covered with  the shroud , that my look goes towards this extent of water  which is only a sea of tears : CANADA , your memory will stay on this ground as long as the salt of tears  and the sea will have erased  for ever the blood which the ground  drank ...............  herve lemaire.

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.