RETOUR .

Le jour se lève par ce matin d'hiver, pourtant,il faut que je retrouve mes amis , là, sous cette terre gelée, cette terre qui est notre dernier lieu de repos, mais quelle souffrance la mort loin  de notre nation, de mon coin du SUSSEX, mes souvenirs sont présents malgré ces années passées dans cet ARTOIS ,je n'ai pas vu beaucoup de choses, pas de souvenir , sauf cette journée du 9 avril ,par la neige et la boue , notre bataillon est à l'attaque de cette crête , l'artillerie nous  donne  l'impression que notre  crâne va aussi exploser ,il faut tirer , je tombe, pourtant je ne sens rien......Depuis chaque jour,j'erre dans ces champs, avec bien d'autres, pour nous plus de guerre , on peut dire que nous sommes amis , la mort a uni tous les combattants ,il n'y a plus de Français ,ni d'Allemands ,mais des hommes dont la vie s'est finie sur la côte 145 .             herve lemaire :

 

LE RETOUR

 

 The day gets up on this winter morning , however ,I have to find  my  friends , there ,under this ice-cold ground ,this ground which, is our last place of rest ,  , but which suffering , the death far from our nation , from my place of  SUSSEX, my memories  are present , in spite of years passed in this Artois ,I did not see many things , no memory ,except  this  day of april 9 th  , by the snow and the mud , our battalion is in the attack of this ridge , the artillery gives us the impression  that our skull also is going to explode , it is necessary to fire , I fall , nevertheless I feel nothing..........Since , every day , I roam in these fields , with many others, for us more war  , we can say that we are friends, the death united all the fighters ,there are not French people anymore , nor of Germans , but men whose life finished  on the quotation 145 .       herve lemaire:

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.